Jardin forêt "Jardin sauvage - Wild garden - What I Love Doing"

<Index latinSommaireIndex français>

Conception / Produire

3 photos issues du jardin.

Lepus europaeus
Gite du Lièvre
Terrier de lapin, mars

Il ne s'agit pas de produire uniquement pour son ventre : nous sommes vite rassasiés ! ... et la nature est très généreuse dans une forêt jardin même si une partie de la production nourrit des hôtes non invités. Ces derniers nous rendent également service et il serait difficile de refuser de nourrir ces bosseurs de la faune...

Ce site n'endosse pas pour autant une orientation de "décroissance" ou de frein à la croissance. Il s'agit plutôt ici de bien montrer que ces systèmes offrent des ressources, certes différentes, mais pas moindres qu'un système de fonctionnement plus habituel. Il s'alimente à moindre frais mais nous démontrons qu'à moins d'avoir des exigences plus "normées" il peut offrir des ressources satisfaisantes. Nos objectifs sont très éloignés des besoins de la grande distribution mais pas forcément de leur public. Et si nous pouvons y adjoindre le plaisir de s'y balader et d'y être enchanté, le pari sera remplit.

Toutes les plantes nous passionnent pour leurs aptitudes à se développer de concert avec des environnements très différents des schémas développés en agriculture conventionnelle. Elles se jouent de nombreuses contraintes et tirent profit de toute opportunité, et le résultat tend toujours vers l'équilibre.

Trace de sanglier, novembre

Le visiteur trouvera ici tout ce qu'il est possible : pèle mêle des arbres, vergers, arbustes, baies, légumes "civilisés", perpétuels ou "sauvages", fleurs et lianes ; le tout vit au milieu de cactées, d'euphorbes, d'orties et de prêles ou d'herbes bien grasses. Les sangliers, les lapins ou les lièvres s'y perdent au point d'y faire peu de dégâts !

Voir les différentes productions envisagées dans la rubrique Flore productive du sommaire.

<Index latinSommaireIndex français>

Site réalisé en PHP/XML/XSL/AJAX/JAVASCRIPT/CSS3,
conçu, rédigé, illustré et hébergé par Laurent Fauveau (collections personnelles).