Jardin forêt "Jardin sauvage - Wild garden - What I Love Doing"

<Index latinSommaireIndex français>

Environnement / Climat

12 photos issues du jardin. Les boutons de certaines légendes indiquent que plus d'illustrations sont disponibles (clic pour incruster l'outil de navigation ⏏⏏... sur la photo concernée). L'icône sur certaines images indique la possibilité de voir les zooms disponibles (clic) dans une nouvelle fenêtre accompagnée d'une fenêtre de navigation.

L'Hérault n'est pas le plus touché par les accidents climatiques. Ils sont souvent très locaux. Les risques climatiques sont cependant par ordre d'importance : la grêle, le vent, le gel, les inondations et la sécheresse.

On ne s'ennuie pas en agriculture ! le climat peut être très différent d'une année à l'autre

En matière de température, les dégâts d'une année moyenne touchent essentiellement les plantes les plus fragiles pour ce climat. Les gels les plus sévères sacrifient une fois tous les dix ans les feuillages des agrumes et des phalangères ou les aloès. Pour les semis sensibles, nous nous basons sur la floraison du lilas mais cela reste assez aléatoire pour les gels tardifs (saints de glace de mai - saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais - les 11, 12 et 13 mai).

Dégât de gel tardif sur la vigne et la sauge sclarée

En 2017, des petits dégâts dus au gel tardif ont été constatés uniquement sur la vigne et des sauges sclarées le 21 et 22 avril alors que la végétation est en avance de 15 jours et que les températures diurnes sont élevées (gelée noire - hygrométrie faible : lors d'une gelée noire, Les dégâts sont aggravés par la faible hygrométrie de l'air, en effet le fruit composé à plus de 90% d'eau à ce stade juvénile, perd de l'eau par évaporation dans cette atmosphère sèche, le changement de phase de l'eau de l'état liquide à l'état gazeux absorbe une grande quantité d'énergie -80 cal par gramme d'eau évaporée-, ce qui revient à produire autant de froid supplémentaire selon le principe même du réfrigérateur. Ceci a pour effet de rendre la température du fruit plus basse encore que celle de l'air qui l'environne. L'écart peut être de 2 à 4 degrés. Le fruit atteint ainsi -6°C voire -8°C lorsque la température de l'air est de -2°C ou -4°C - Extrait de : Les fruits des vergers Lumejan ).

De nombreuses zones du département ont été touchées plus gravement. Ce type de gel tardif n'était pas arrivé depuis 30 ans dans la plaine.

Le froid descend et peut être freiné ou stabilisé par des micros conditions humides et stables (mur, obstacle, labour récent, massif herbeux etc...).Il faut donc se méfier des bas de pentes mal orientés par rapport aux vents froids et de ces obstacles qui vont le collecter ou le diriger.

Pour les gels plus classiques dits "de saison", il faut distinguer 3 types de gelées blanches :

Dégât des premiers gels saisonniers sur les feuillages sensibles
Le gel du feuillage ne veut pas dire que la plante va disparaître : les belles de nuit, par exemple,
accumulent leurs réserves sous terre dans une carotte noire relativement résistante qui repartira en mai-juin.
Aubergine
Belle de nuit
Poivron
La neige est rare dans l'Hérault mais elle peut arriver
Un bon moyen de repérer les visiteurs
Protections (limite l'humidité, les courants d'air froid, effet tampon)
Cloche de verre et pierres

Les plantes fragiles peuvent être suffisamment protégés dans l'Hérault grâce à des protections à base de verre et de paillages : saladiers, vitrages, anciens aquariums etc... qui servent surtout à maintenir les plantes à l'abri des courants d'air froids et à retenir la chaleur du sol où accumuler quelques degrés du rayonnement solaire.

Il est ainsi possible de conserver les bananiers les plus résistants, l'aubergine, le poivron, les kalanchoés, les daturas, les pélargoniums, les phalangiums, les salpiglossis, le galant de nuit, le ricin, les aloès et d'autres plantes grasses qui souffrent souvent de périodes de gel très courtes mais dévastatrices comme les gels tardifs où ceux associés au vent du Nord.

D'autres plantes moins fragiles doivent quand même être surveillées comme le mimosa et les agrumes. Les amandiers et abricotiers sont surtout sensibles aux gels tardifs qui peuvent affecter leur floraison qui est précoce.

<Index latinSommaireIndex français>

Site réalisé en PHP/XML/XSL/AJAX/JAVASCRIPT/CSS3,
conçu, rédigé, illustré et hébergé par Laurent Fauveau (collections personnelles).