Jardin forêt "Jardin sauvage - Wild garden - What I Love Doing"

<Index latinSommaireIndex français>

Environnement / Quelles plantes ?

5 photos issues du jardin. L'icône sur certaines images indique la possibilité de voir les zooms disponibles (clic) dans une nouvelle fenêtre accompagnée d'une fenêtre de navigation.

Les plantes introduites sont achetées au moindre coût, elles peuvent provenir également de dons ou trocs, ou de prélèvements de graines et boutures des jardins partageurs.

Pas de limites ici, il nous faut beaucoup de production de biomasses pour les paillages naturels ou ajoutés. La végétation et la faune qui l'accompagne participent à alimenter à la fois la biodiversité et la protection du sol en paillage (voir page Couvertures). Nous limitons ainsi les développements dans le seul but d'augmenter cette diversité et l'impact sur le sol.

Sans trop d'interventions de notre part, les systèmes s'installent et évoluent, tirant profit des ressources et du climat du moment. La diversité des espèces qui s'établissent est due aux plantes opportunes. Ces dernières ont développé des stratégies qui leur permettent de se multiplier et de croître au meilleur moment et dans l'environnement le plus adapté. Le plus souvent, c'est le fait d'associations d'espèces et de complicités avec des mycéliums et une faune correspondante. Les conserver au moins en partie, c'est tirer profit de cette aptitude à développer un système viable et riche.

La biodiversité de la faune et de la flore, sous terre et au-dessus, fait qu'il y a moins à craindre des nouvelles contaminations par des résidus de plantes atteintes si leur décomposition est stimulée par des paillages abondants et provenant d'espèces variées. La constante "fraicheur humide" de la liaison terre-paillage montre la vigueur du système : les organismes du sol se chargent du processus de descente de l'eau et des matières en décomposition en profondeur. Il n'est pas nécessaire d'enfouir les amendements, ces organismes s'en chargent mieux qu'une charrue qui déstructurerait leur réseaux.

Mélanges fleurs annuelles et vivaces en mai, Hérault
Coquelicots, statices, coréopsis
La Nivéole, une bulbeuse, s'est développée
durant l'hiver, a fleuri et engrange ses
réserves dans de nouveaux bulbilles,
le tout à contre saison des Menthes qui
l'entourent et qui occupent encore
assez peu l'espace en mars.
Trèfles et Coquelicots
s'accommodent bien de
leurs voisinages en mars
Une jeune fève accompagne
l'éclosion de narcisses
La véronique recouvre le paillis de feuilles
Un lin annuel a germé à cet abri.
Attention au développement futur de vos plantations :
bananier 9m de haut.
<Index latinSommaireIndex français>

Site réalisé en PHP/XML/XSL/AJAX/JAVASCRIPT/CSS3,
conçu, rédigé, illustré et hébergé par Laurent Fauveau (collections personnelles).