Jardin forêt "Jardin sauvage - Wild garden - What I Love Doing"

<Index latinSommaireIndex français>

Environnement / Toxicité

12 photos issues du jardin. Les boutons de certaines légendes indiquent que plus d'illustrations sont disponibles (clic pour incruster l'outil de navigation ⏏⏏... sur la photo concernée). L'icône sur certaines images indique la possibilité de voir les zooms disponibles (clic) dans une nouvelle fenêtre accompagnée d'une fenêtre de navigation.

Beaucoup de plantes ne sont pas aussi inoffensives qu'il y paraît : arracher une Daphné gnidium ou Daphné garou vous laissera des brulures ; en Espagne, elle était censée chasser puces et sorcières ; elle est extrêmement toxique. Heureusement, elle est peu répandue. Une grande famille de plantes très répandues, les Euphorbiacées, comprend toutes ces plantes à latex corrosifs blancs qui se sont, un jour ou l'autre, vengés de vous en dérangeant un désherbage manuel de ces plantes, en particuliers si vous portez le doigt à l'oeil. Elles étaient pourtant si facile à arracher : prenez des gants la prochaine fois ! Quand nous vous disions que les végétaux ont une valeur didactique.

L'ortie, qui est sans doute la plus réputée des plantes pour les petites irritations qu'elle provoque à son contact, est finalement bien inoffensive . Le platane (poils dans les fruits, le fremontodendron (poils sur feuilles, tiges et fruits) ou l'églantier (poils dans les baies) causent des irritations mécaniques au contact. Le contact de certaines plantes peut rendre la peau photosensible au soleil et les coups de soleils que ces plantes entraineront peuvent être beaucoup plus dommageables : acanthe, achillée, aneth, angélique, berce, céleri, figuier, fenouil, millepertuis, panais, rue...

D'autres plantes, à ne pas avaler, présentent des toxicités les plus variées : bouton d'or, brugmansia, la plupart des bulbes, chèvrefeuille, cotoneaster, cytise, datura, ficaire, fusain, gouet tacheté, glycine, hellébores, houx, if, laurier rose, laurier palme, laurier tin, morelle, raisin d'amérique, pyracantha, stramoine, troène...

Certaines ont une toxicité quand elles sont fraiches et deviennent comestibles cuites : pomme de terre...

Des plantes présentent une toxicité pour une partie de la population seulement : sensibilité au favisme lors de la consommation de fève, allergies aux pollens des bouleaux, cyprès, graminées...

D'autres doivent être consommées sans excès pour éviter des toxicités spécifiques : oxalates de l'oseille mais aussi beaucoup d'aliments plus couramment utilisés...

Nous n'oublierons pas les plantes addictives comme le tabac et les plantes utilisées comme drogues comme certains pavots et le chanvre indien. Leurs alcaloïdes, des composés majoritairement d'origine végétale, dévoilent souvent une toxicité aigue. Certains autres alcaloïdes sont couramment utilisés dans le domaine de la pharmacie.

Enfin, ne consommer que certaines parties de certaines plantes : stigmates pour le safran, tiges (cuites) pour la rhubarbe...

Plantes toxiques
Acanthus mollis
Acanthe blanche
Daphne odora Aureomarginata
Daphné (mézéréine)
Datura arborea
Datura jaune (atropine)
Euphorbia cyparissias
Euphorbe à feuille de cyprès
Euphorbia nicaeensis
Euphorbe de Nice
Arum italicum
Gouet
Taxus baccata
If
Prunus laurocerasus
Laurier palme (hétérosides cyanogénétiques)
Datura metel
Métel (atropine)
Solanum dulamara
Morelle douce-amère (solanine)
Solanum nigrum
Morelle noire (solanine)
Convallaria majalis
Muguet (digitaline)
<Index latinSommaireIndex français>

Site réalisé en PHP/XML/XSL/AJAX/JAVASCRIPT/CSS3,
conçu, rédigé, illustré et hébergé par Laurent Fauveau (collections personnelles).